Par -

Après avoir traversé une crise sans précédent en interne, LafargeHolcim a un nouveau directeur général. Il s’agit de Jan Jenisch, qui vient de Sika, une entreprise spécialisée en chimie.

Entreprise créée à la suite la fusion entre Lafarge et Holcim, le spécialiste en ciment a eu un nouveau patron nommé Jan Jenisch qui remplace Eric Olsen.

Pas vraiment connu en France, ce nouveau patron, dispose d’atouts majeurs. Après sa nomination, le cours de Bourse de LafargeHolcim a augmenté de 6% au cours de la journée.

Agé de 50 ans, cet allemand est un diplômé de l’Université de Fribourg (Suisse) et est arrivé chez Sika en 1996.

Un dirigeant présent

Jan Jenisch s’est fait remarquer par ses performances à la tête de Sika où il a réalisé des prouesses économiques. Des points qui lui ont poussé les dirigeants du géant de ciment à s’intéresser à lui. En fait, depuis qu’il avait pris la tête de Sika, le chiffre d’affaires avait connu une hausse de 26% à 5,8 milliards de francs suisses avec une capitalisation boursière multipliée par trois. Ce qui explique pourquoi les marchés ont réagi favorablement à l’annonce de la nomination de Jan Jenisch à la tête de LafargeHolcim.

Le nouveau dirigeant est également apprécié pour son côté combatif, qui s’était fait remarqué lors de sa bataille médiatico-judiciaire face à Saint Gobain. En fait, le spécialiste en verre veut prendre le contrôle de 52% des droits de vote de Sika en rachetant 16% de son capital. Il s’agit d’une aubaine pour Saint Gobain qui a profité du droit des affaires suisse qui donnait ce statut unique à la famille Burkard.