Par -

Si vous avez l’intention d’acquérir une maison ou un appartement, et même un terrain, il serait judicieux de souscrire rapidement à une offre de prêt, car la situation est sur le point de changer en France. Dans quelques semaines, le contexte ne sera pas aussi jouissif.

Les courtiers ont examiné le marché et ont identifié une hausse des taux

Depuis de nombreux mois, les banques françaises se sont lancées dans une guerre sans merci en dégainant des taux de plus en plus bas. Pour rester des concurrents de taille, les établissements n’ont pas hésité à grignoter leur marge afin d’attirer au plus vite le regard des consommateurs avec des coûts de plus en plus faibles. Les courtiers ne cessent d’étudier avec la plus grande rigueur le marché depuis la fin 2015. Ils insistent sur le fait que le secteur s’apprête à subir une modification importante dans les prochains mois. 2016 ne devrait pas ressembler à 2017.

Le taux de l’OAT est passé de 0.34 à 0.83% très rapidement

L’observatoire Crédit Logement et le CSA ont constaté que le taux moyen pour le crédit immobilier était de 1.33%. Le mois de Novembre est donc encore intéressant, mais il montre clairement une hausse des pourcentages en vigueur dans les différentes banques françaises. Le contexte devrait définitivement prendre ce tournant courant Décembre. Cette situation est expliquée par l’OAT, qui a été la cible d’une augmentation, il est passé de 0.34 à 0.83% en quelques jours seulement. Il y a bien un responsable, il s’agit de Donald Trump ou plutôt son arrivée à la Maison-Blanche. Son élection a eu un impact certain sur ce marché, les experts craignent qu’une poussée importante soit au rendez-vous dans les prochaines semaines, une information qui sera a vérifier, par exemple, sur le portail Financedir.

Une hausse prévue de 0.5 point pour la fin de Décembre

Certes, ils veulent rassurer les foyers qui ne devraient pas découvrir un taux multiplié par deux du jour au lendemain. Même si une hausse est au rendez-vous, elle sera par contre lissée sur l’année. Par conséquent, les ménages auront le temps de s’organiser pour lancer le crédit immobilier dans les plus brefs délais afin de bénéficier d’une ambiance toujours aussi séduisante. Les banques françaises sont donc fragilisées par cette augmentation du taux de l’OAT, mais elles sont contraintes de réagir surtout si elles souhaitent conserver cette marge tant importante. D’ici la fin Décembre, la hausse devrait être de 0.5 point.