Par -

Le Credit Suisse a réalisé un bénéfice de 170 millions de francs suisses soit 156 millions d’euros, un montant qui dépasse ses prévisions.

Un chiffre qui vient contredire les prévisions des analystes qui avaient annoncé que la banque dirigée par Tidjane Thiam allait traverser un troisième trimestre difficile. Les analystes prédisaient une perte de 192 millions de francs. L’année passée la banque avait réalisé un bénéfice de 1,05 milliard de francs suisses.

La nouvelle est bien accueillie par son directeur général Tidjane Thiam qui a lancé un vaste plan de réorganisation, surtout que la banque occupe la seconde place en suisse. Il s’agira pour le dirigeant d’amener sa banque a proposer plus des services dans la gestion de fortune que sur la banque d’investissement.

Le PDG compte aussi revoir à la baisse les couts élevés à 4,3 milliards de francs suisses à l’horizon 2018.
Une action qui ne sera pas facile surtout avec les marchés financiers qui se retrouvent en difficulté et une mauvaise communication et des appréhensions qui tournent autour de la situation des fonds propres, qui avaient bloqué jusqu’à ce jour, les actions lancées par Thiam en vue de réorganiser la banque qu’il dirige depuis juillet 2015.

« Nous allons continuer à être prudent dans nos perspectives pour le deuxième semestre de l’année à cause de l’incertitude relative à d’importantes tensions politiques au niveau mondial et aux difficultés macroéconomiques, consolidées depuis plusieurs semaines par les résultats du Brexit au Royaume-Uni », lance le franco-ivoirien dans un communiqué.

Ce résultat a été porté par un bénéfice taxable fortuit de 154 millions de francs venant du département Global Markets, l’un des deux du pivot banque d’investissement, deux entités qui avaient enregistré d’importantes pertes.

D’autre part, la banque envisage faire une levée de fonds de quatre milliards de francs supplémentaires en introduisant en Bourse une portion de ses activités en Suisse en 2017.