Par -

Les prochaines années, seront déterminantes pour la Chine, qui avoir 6,5% de croissance dans cinq ans. Et pour le faire, la deuxième puissance économique compte créer d’autres emplois et restructurer son industrie. C’est une annonce faite ce samedi par Li Keqiang.

Pour cette année, le gouvernement compte atteindre 6,5 à 7% de croissance du produit intérieur brut (PIB), souligne le projet de plan reposant sur cinq ans qu’il a dévoilé à début de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (APN), au Grand Palais du peuple, à Pékin.

Touchée par la faiblesse de la demande intérieure et internationale, la croissance chinoise est descendue en 2015 à son niveau le plus bas depuis 25 ans atteignant 6,9% et les économistes ne seront pas étonnés de voir cette croissance poursuivre sa chute cette année pour se fixer à 6,5%.

« Cette année, le développement de notre pays fait face à des difficultés multiples et plus vastes, et à des défis plus sérieux, nous devons donc nous organiser et nous battre », a instruit le Premier ministre au cours de cette quatrième session de la 12e APN.

Ainsi, le gouvernement envisage également atteindre une inflation tournant au tour de 3% et augmenter la masse monétaire de 13% en 2016.

Plusieurs analystes s’attendaient à voir le gouvernement vider son déficit budgétaire pour encourager la croissance, mais le pays fixe 3% du PIB comme objectif pour l’année 2016.

Répondant aux questions de Reuters, Yu Yongding a déclaré que « Le déficit budgétaire de 3% n’est ne suffit pas et devrait être augmenté ».

Par ailleurs, Pékin envisage garder le taux de change du yuan « habituellement stable, tout en continuant à faire des réformes de libéralisation du taux de change ».